Lettre d'information février 2009



Biberons bobo



Le bisphénol A est fortement discuté en France et au-delà ces jours-ci. Beaucoup de parents se demandent si cette substance chimique, utilisée pour la fabrication de certains plastiques et donc présente dans un grand nombre de biberons (90 % en France), est vraiment inoffensive comme l’affirme l’Afssa.
En réalité, un grand nombre d’études démontrent le contraire. Jusqu’à ce jour, 104 études scientifiques indépendantes montrent que le bisphénol A est toxique et dangereux. En fait, les autorités reconnaissent bien qu’il s’agit d’un poison : ainsi, il serait un des facteurs responsables de la diminution de la qualité et du taux des spermatozoïdes, un problème déjà largement répandu. Mais comme pour beaucoup de toxines présentes dans notre vie contemporaine, les autorités prétendent une « dose journalière admissible » qui ne serait pas dépassée par l’usage de biberons contenant du bisphénol A – alors que 95 % des échantillons d’urine fournis par des adultes américains montraient des taux remarquables. Et un taux urinaire élevé de bisphénol a été reconnu corréler avec la survenue de diabète et de maladies cardio-vasculaires. Cela a suffi au Canada pour classer le bisphénol A au rang de substance dangereuse. Mais l’Europe et les USA semblent encore enrôlés par les lobbys industriels. Même le fait que cette substance se dissout plus significativement du plastique lorsqu’il est nettoyé avec des détergents puissants ou chauffé (comme c’est le cas pour beaucoup de biberons !) ne semble pas toucher l’Afssa. Elle se base sur 11 (contre 104 !) études, effectuées bien sur par l’industrie du plastique, qui affirment que le bisphénol A est inoffensif. Même les grands médias ont déjà abordé le sujet, comme par exemple le Canard enchaîné qui dévoila que de nombreux membres du comité d’experts de l’Afssa travaillaient également pour l’industrie du plastique. Celle-ci réagit de façon cynique comme à son habitude : elle commercialise maintenant toujours les anciens biberons contenant du bisphénol, mais des biberons sans bisphénol à coté – vendus bien sur plus cher.
Protégez vos nourrissons de cette horreur ! Optez pour des biberons sans bisphénol A, et évitez aussi les fabricants qui vous offrent les deux, car cela revient franchement à se ficher de la tête du consommateur. Nous proposons bien sur (et uniquement !) des biberons sans bisphénol A.

Source : Article Wikipedia sur le bisphénol A, fortement soutenu par un grand nombre de références scientifiques. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Bisph%C3%A9nol_A)


Si vous ne les avez pas encore : téléchargeables sur notre site internet
les nouveaux catalogues

Lotties 2007/2008

Monde de Bébé 2007/2008

Heliotropia 2007/2008